Votre artisan plombier à Paris

Quels critères pour choisir son ballon d’eau chaude ?

chauffe eau moderne

En tant qu’artisan plombier expérimenté, nous sommes régulièrement consultés par nos clients sur le choix d’un nouveau ballon d’eau chaude, ou chauffe-eau à accumulation. Que vous envisagiez de remplacer un ancien modèle en panne ou d’équiper une nouvelle installation, il est important de bien réfléchir à vos besoins avant de vous décider.

Dans cet article complet, nous allons passer en revue les principaux critères à prendre en compte pour choisir le ballon d’eau chaude le mieux adapté : types de modèles, taille, capacité, consommation électrique, installation et raccordement, durée de vie, entretien, pannes possibles… Vous trouverez toutes les informations nécessaires pour faire le bon choix.

Les différents types de chauffe-eau à accumulation

Il existe plusieurs technologies de ballons d’eau chaude, utilisant des sources d’énergie différentes pour le chauffage de l’eau :

  • Les modèles électriques à accumulation classiques : ils utilisent une résistance électrique pour chauffer l’eau stockée dans une cuve isolée thermiquement
  • Les modèles thermodynamiques : ils utilisent un compresseur et un fluide frigorigène pour récupérer les calories présentes dans l’air, sur le même principe qu’une pompe à chaleur
  • Les modèles solaires : ils utilisent l’énergie du rayonnement solaire capté par des panneaux pour chauffer l’eau
  • Les modèles hybrides : ils combinent plusieurs sources d’énergie comme l’électricité et le solaire par exemple

Au sein de chaque technologie, on distingue également différents types de modèles, avec leurs avantages et inconvénients :

Les modèles électriques

  • Standard / Entrée de gamme : modèles basiques au meilleur rapport qualité/prix
  • Haut de gamme / Premium : excellentes performances et isolation, anti-corrosion, confort optimal
  • Verticaux / Horizontaux : s’adaptent aux différents espaces disponibles
  • Extra-plats : pour les petits espaces, attention à la capacité réduite
LIRE :  Guide pratique sur l'entretien / vidange des fosses septiques

Les modèles thermodynamiques

  • Air extrait : récupèrent les calories de l’air vicié extrait du logement
  • Air ambiant : puisent les calories dans l’air de la pièce
  • Hybrides : système d’appoint électrique en relais en cas de besoin

Bien identifier ses besoins et la configuration de son logement permet de choisir la bonne technologie et le type de modèle le mieux adapté.

Taille et capacité du ballon : quel volume choisir ?

Le critère principal pour choisir la taille de votre futur ballon d’eau chaude est d’estimer vos besoins quotidiens en eau chaude sanitaire, c’est-à-dire la consommation de votre foyer.

Cela dépend bien sûr avant tout du nombre de personnes qui composent le foyer. Voici les règles générales que nous recommandons pour choisir le bon volume :

  • 30 à 50 litres pour une personne seule
  • 100 litres pour 2 personnes
  • 150 litres pour 2 adultes + 1 enfant
  • 200 à 250 litres pour 4/5 personnes
  • Au-delà : compter 50 litres supplémentaires par personne

Attention, dans les régions où l’eau est très calcaire, il est préférable de prendre une taille légèrement supérieure pour tenir compte de l’entartrage plus rapide de l’appareil.

Une fois le volume global déterminé, on peut ensuite choisir entre un unique ballon de grande capacité, ou une installation multi-ballons avec des petits volumes en relais. Cette seconde solution peut présenter un intérêt pour alimenter des points d’eau éloignés (vaisselle et buanderie par exemple).

Consommation électrique : comparatif ballon électrique et thermodynamique

Si la consommation d’énergie n’est pas le seul critère, elle reste importante pour de nombreux foyers soucieux de leur facture d’électricité. Nous allons comparer les principaux types de ballons du point de vue de leur efficacité énergétique.

Les ballons électriques classiques

Ils présentent une consommation électrique relativement élevée, de l’ordre de 1500 à 2000 kWh par an pour un ménage de 4 personnes. Elle dépend bien sûr des caractéristiques du modèle : puissance de la résistance, qualité de l’isolant…

On peut réduire sensiblement cette consommation en choisissant un modèle de qualité, avec une excellente isolation. Il est aussi recommandé d’opter pour un fonctionnement en heures creuses, la recharge nocturne se faisant à tarif avantageux.

LIRE :  Comment bien choisir la hauteur de sa baignoire

Les ballons thermodynamiques

Ils affichent des niveaux de consommation 3 à 4 fois inférieurs aux modèles électriques classiques ! Comptez seulement 500 à 800 kWh par an pour un ménage de 4 personnes.

Cette efficacité vient de leur système de pompe à chaleur qui récupère gratuitement les calories dans l’air. Attention cependant, les modèles hybrides avec résistance d’appoint restent dépendants de l’électricité en relais.

A noter : l’efficacité d’un ballon thermodynamique dépend beaucoup des conditions d’installation, il est impératif de respecter les préconisations du fabricant.

Installation et raccordement : les points clés

L’installation d’un ballon d’eau chaude nécessite généralement l’intervention d’un professionnel qualifié, qui se chargera du raccordement hydraulique et électrique dans les règles de l’art.

Voici néanmoins quelques conseils clés à connaître pour que l’installation se déroule au mieux :

  • Bien vérifier en amont que l’emplacement prévu permet de respecter le volume libre autour de l’appareil
  • S’assurer de la conformité et du bon dimensionnement des arrivées/évacuations d’eau, du circuit électrique
  • Prévoir si besoin un bac de rétention sous le ballon, une évacuation des condensats
  • Effectuer un rinçage complet de la tuyauterie avant raccordement pour éliminer résidus et particules

Concernant le raccordement électrique, la puissance nécessaire dépendra bien sûr des caractéristiques de votre futur ballon (contenance, résistance…). Dans le doute, nous vous conseillons de faire installer une alimentation triphasée, plus versatile.

Durée de vie et entretien du ballon

La longévité d’un ballon d’eau chaude dépend de nombreux facteurs : qualité des composants, usage, dureté de l’eau…

Sans problème particulier, vous pouvez tabler sur une espérance de vie moyenne de 10 à 15 ans pour un ballon neuf correctement installé et entretenu.

Justement, parlons entretien ! C’est primordial si vous voulez prolonger au mieux la durée de vie de votre installation. Au delà d’un contrôle visuel et de petites vérifications annuelles, un détartrage complet doit impérativement être réalisé tous les 2 à 3 ans selon la dureté de l’eau.

LIRE :  Déboucher un évier : Guide pratique

Nous vous recommandons également de changer l’anode magnésium tous les 5 ans environ, opération facile à réaliser par vos soins. Sur certains modèles haut de gamme avec anode titane inusable, cette intervention n’est pas nécessaire.

Pannes et dysfonctionnements possibles

Comme tout appareil, un chauffe-eau n’est pas à l’abri d’une panne ou d’un dysfonctionnement au cours de sa vie. Parmi les plus fréquents :

  • Problème sur la résistance (disjonction, surchauffedue au tartre…)
  • Fuite au niveau des raccords et joints
  • Panne du thermostat ou problème de régulation
  • Corrosion et perforation de la cuve
  • Dépôts de tartre importants, baisse des performances

Il arrive aussi qu’un ballon subisse des avaries suite à des problèmes annexes : coups de bélier sur les tuyaux, surtensions électriques, gel en cas de local non chauffé…

Bref, de nombreux points de vigilances auxquels nous sommes habitués. En cas de panne, faites systématiquement appel à un professionnel, seul à même d’établir un diagnostic fiable et de procéder à une réparation dans les règles de l’art si elle est possible.

Quand changer son ballon d’eau chaude

Plusieurs signes peuvent vous alerter sur la nécessité de changer votre vieux ballon d’eau chaude :

  • Baisse sensible des performances et du confort
  • Fuites d’eau récurrentes
  • Bruit anormal, vibration lors du fonctionnement
  • Tartre omniprésent malgré les détartrages
  • Isolation dégradée, ballon froid au toucher
  • Factures d’électricité qui augmentent de manière significative
  • Ancienneté supérieure à 10-15 ans

Sachez qu’au delà d’un certain âge, il devient hasardeux d’effectuer une réparation, les pièces n’étant plus disponibles. Le remplacement complet du ballon s’impose alors.

C’est aussi une bonne occasion de faire évoluer votre installation avec du matériel récent, plus performant et économe. Les progrès réalisés ces dernières années sur l’isolation thermique et les systèmes de régulation permettent des économies substantielles sur la facture d’eau chaude.

N’hésitez pas à comparer différents devis et à bien étudier les caractéristiques techniques pour choisir le modèle le mieux adapté à vos besoins.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *